Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

 

 La cassure

Aller en bas 
AuteurMessage
om-multimedia



Nombre de messages : 1535
Age : 40
Date d'inscription : 17/06/2006

La cassure Empty
MessageSujet: La cassure   La cassure I_icon_minitimeVen 21 Mar - 11:33

La cassure 2008031221590221_Quicklook-original
Irrésistible
il y a peu encore, l'équipe olympienne n'a plus qu'un seul
objectif : accéder au moins à la 3e place du championnat
qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions.

En l'espace d'une semaine, l'OM de Nasri a été sorti de la coupe UEFA et de la coupe de France function


Le moteur tourne. Dans la pénombre, on ne
devine que leurs silhouettes à l’intérieur du bus.
Il est 23 heures, mercredi, au stade de La Beaujoire et les joueurs
olympiens se sont empressés de fuir les regards. Dehors,
derrière les barrières, les supporters de Carquefou ne
veulent pas quitter les lieux. Ils jubilent, en redemandent encore
pendant que la sono continue de cracher le tube du printemps, un hymne
dédié à l’USJA Carquefou façon "Qui
c’est les plus forts, évidemment c’est les Verts".

Le volume monte encore quand le bus des Olympiens disparaît dans
la nuit. Comment vont-ils faire pour réapparaître au grand
jour ? Une qualification pour le tour préliminaire de la Ligue
des champions serait encore une manière de sauver la face en fin
de saison. Mais après avoir semblé irrésistible
cet hiver, en lice sur trois tableaux (coupes UEFA et de France en plus
de la L1), l’OM ne dégage plus autant de certitudes
aujourd’hui. Comment en est-il arrivé là ?

Incapable de gérer un résultat

S’il
fallait déterminer un point de départ à la
désastreuse série olympienne, ce serait le but
encaissé au Vélodrome devant le Zénith
Saint-Pétersbourg en fin de match, le 6 mars (3-1), pour le
compte des 8es de finale de la coupe UEFA. Un but tardif et lourd de
conséquences puisque l’OM, battu 2-0 au retour en Russie,
est mis hors course. Rien de plus normal tant il a été
hors du coup, subissant le jeu d’un adversaire qui n’avait
pas tout fait pour lui mettre une pression monumentale. La double
confrontation face au Zénith a abouti à un constat :
l’OM ne sait pas gérer un avantage. Ce ne sera qu’un
premier exemple.

De supposés cadres hors sujet

Les Olympiens sont éjectés du circuit européen.
Mais au-delà du résultat brut, c’est la faiblesse,
l’apathie ou la désinvolture affichées par certains
cadres qui marquent les esprits. En dehors des fantômes Ziani et
Zenden, Givet ne rassure toujours pas la défense et Cissé
alterne frappes dévastatrices et loupés spectaculaires.
Mais c’est le cas Nasri qui est le plus préoccupant. Le
Marseillais doit influer sur le jeu de son équipe bien plus
qu’il ne le fait. On en viendrait à se demander si Nasri
est toujours aussi concerné par ce qui se passe à
l’OM et si les tractations autour de la renégociation de
son contrat ne le perturbent pas. On préférerait ne pas y
penser et se dire tout simplement qu’il éprouve les pires
difficultés à être à la hauteur de son
nouveau statut.

"La presse est un peu fautive, a assuré Éric Gerets, hier.
À force de lire et d’entendre 20 fois par jour qu’il
est phénoménal, Samir a pu être
déstabilisé. Moi, j’ai joué contre des
phénomènes. L’un d’eux était Maradona.
Samir a énormément de talent, mais il est jeune. Il
surmontera cette période délicate pour être plus
fort encore ensuite."
Nasri a fait illusion une mi-temps à
Lens, mais il a bien vite replongé à Nantes, inexistant
face à Carquefou. Lens, Carquefou, deux autres matches que
l’OM n’a pas su contrôler.

Une véritable Valbuena-dépendance

Deux
matches que n’a pas disputé Mathieu Valbuena,
diminué depuis le déplacement à
Saint-Pétersbourg. Pure coïncidence ? Non, tant le nouvel
international est devenu une, si ce n’est "La" pièce
essentielle du dispositif olympien. Si l’on doutait de son
rôle d’incontournable, la réception de
Saint-Étienne, le 9 mars, a fini de convaincre. Ce
jour-là, Valbuena est sur le banc et l’OM piétine.
Changement de décor et de système tactique après
la pause : le lutin olympien entre en jeu et l’équipe
parvient à s’imposer (2-0). Valbuena doit faire son retour
demain pour la venue de Sochaux. L’OM va-t-il pouvoir respirer ?

Pas d'équipe "bis"

Mercredi,
Éric Gerets a préféré ménager
Valbuena en vue de cette rencontre, justement. Il en a fait autant avec
Cana (entré en 2e mi-temps) et Cheyrou. Certains pourraient
reprocher à l’entraîneur d’avoir ainsi
bradé la coupe de France. C’est un faux procès,
à notre sens. Car une formation composée notamment
de Zenden, Ziani, Akalé, voire Krupoviesa doit être en
mesure de prendre le meilleur sur une équipe du bas de tableau
en CFA2. De plus, une défense articulée autour
d’une charnière Zubar - Faty doit normalement pouvoir
annihiler les phases offensives de généreux amateurs.
Sauf que les six joueurs précités ont toujours
été si peu déterminants qu’il ne fallait pas
non plus s’attendre à ce qu’ils prennent les choses
en main, d’un coup, d’un seul.

Aujourd’hui,
l’OM sait au moins à quoi s’en tenir : il ne dispose
pas d’un effectif aussi étoffé que cela. Gerets
pense, d’ailleurs, s’appuyer sur "une équipe type"
pour s’attaquer à un hypothétique sésame
européen.

_________________
La cassure Ombr2
Revenir en haut Aller en bas
https://om-multimedia.actifforum.com/index.forum
 
La cassure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Revue de presse OM-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser